L'édition au service des Auteurs

Comment sont préparés les livres chez EHJ ?

le 10 Mai 2013

informations pour les auteurs(Cet article s’adresse avant tout à nos auteurs, mais il peut permettre à tout le monde de bien comprendre le travail que nous effectuons sur chaque manuscrit retenu)

Lorsque nous vous envoyons le fichier remanié de votre manuscrit, il est important, chers auteurs, de bien vouloir tenir compte des remarques suivantes avant de vous mettre à votre relecture :

– Ce « BAT » n’est pas la version définitive de votre manuscrit en ce qui concerne sa présentation.

Il s’agit en fait d’une pré-maquette qui servira ensuite de base commune aux divers formats de publication et dont la mise en forme est spécialement pensée pour s’adapter aux futurs traitements dont elle fera l’objet avant d’être utilisable sur une liseuse ou imprimée en format papier (selon les critères précis de chaque plateforme de distribution).

Merci donc de ne surtout jamais toucher au formatage du texte (espacement ou taille des titres, lignes, retraits, etc.) même si vous avez l’impression que le texte se présente de façon bizarre dans votre affichage Word. Cette présentation est standard et conditionne notre travail futur sur votre livre.

Après le retour de votre BAT validé, nous procéderons à diverses étapes de mise en forme adaptée à chaque futur support.

– Votre relecture doit donc porter sur le fond du document uniquement et sur toutes les corrections apportées qui sont indiquées en mode révision dans Word.

COMMENT PRÉPARONS-NOUS VOTRE BAT ?

– Le texte est d’abord entièrement reformaté pour correspondre à nos pré-requis indispensables pour de futures publication de qualité : découpage et mise en forme des titres, sauts de section, intégration des emplacements de certaines futures rubriques dédiées (copyright, présentation auteur, etc.) styles automatiques, espacement des lignes, suppression des éléments incompatibles avec la lecture numérique (tabulation et multiples retours à la ligne, par exemple), etc.

–  En complément, voici les éléments sur lesquels nous intervenons mais que nous ne signalons pas dans le mode révision de Word, car ce sont des corrections obligatoires et non discutables :

  • suppression des espaces doubles,
  • ajout des espaces insécables,
  • mise à niveau des tirets cadratins de dialogue,
  • formatage des notes de bas de page,
  • mise en forme correcte des guillemets
  • mise en forme des tirets semi-cadratins d’insertion,
  • et de façon générale, toutes les modifications relatives à la bonne application des pratiques éditoriales en vigueur.

Les éléments que nous signalons dans le mode révision de Word (pour information et/ou correction de votre part), sont de plusieurs sortes :

  • Tout ce qui est obligatoire selon les pratiques éditoriales et n’est donc pas discutable, mais mérite de vous être signalé pour information, afin que vous en teniez compte dans un futur autre manuscrit (par exemple : « À peine » au lieu de « A peine »).
  • Toutes les coquilles (grammaire, conjugaison, syntaxe, orthographe, etc.)
  • Toutes les écritures qui ne correspondent pas à l’orthographe traditionnelle des termes en français. Ne soyez donc pas étonné si « évènement » (bien qu’accepté par Word) est remplacé par « événement », ou « trainer » par « traîner ».
    (Même si la réforme de 1990 est tolérée dans l’écriture courante, elle reste non-professionnelle dans le domaine de l’édition et nous remplaçons donc tous les mots et expressions concernés par leurs équivalents d’origine, sauf cas particuliers évoqués avec l’auteur.)
  • Toutes les formulations peu compréhensibles et les répétitions, qui sont dans ce cas signalées et commentées, généralement avec une proposition de reformulation que l’auteur doit impérativement valider.

COMMENT LIRE ET CORRIGER VOTRE BAT ?

Votre document va s’ouvrir automatiquement en mode révision.

Il vous suffit de le lire du début en passant d’une correction à une autre.

Le plus souvent, vous n’aurez rien d’autre à faire que prendre note de la correction et de l’accepter tout simplement : chaque correction que vous acceptez doit l’être dans le document, afin de ne plus apparaître en couleur.

Par contre, si vous :

  • N’êtes pas d’accord avec une correction,
  • Voulez modifier un terme dans une phrase,
  • Tenir compte d’un de nos commentaires en y répondant,
  • Signaler une coquille qui nous aurait échappé et que vous avez repérée,

…merci de toujours rester en mode révision pour inclure vos corrections / commentaires, afin que nous puissions en tenir compte au retour de votre BAT corrigé.

À défaut, il nous sera très difficile de repérer vos modifications dans le texte et de les inclure dans notre original.

En résumé, lorsque vous nous le renvoyez,  votre BAT lu et corrigé ne doit plus comporter dans le mode révision que :

  • Les corrections refusées (et dans ce cas commentées)
  • Vos propres demandes de modifications, corrections et commentaires

ET APRÈS ?

Lorsque nous recevons votre BAT, nous comparons ce que vous avez laissé dans votre copie avec notre original (qui reste notre document de référence et de travail, par sécurité) :

  • Tout ce que vous avez accepté est pris en compte immédiatement.
  • Tout ce que vous avez rajouté l’est aussi, sauf problème de compréhension.
  • Si vous avez refusé certaines modifications et que nous n’en comprenons pas la raison, nous prenons contact avec vous pour faire le point.

Une fois que tout ce processus est terminé, et votre couverture ayant été préparée en parallèle, il est temps pour votre livre de passer dans divers logiciels spécifiques qui vont lui permettre d’être compatible avec les pré-requis de Kindle, Kobo, iTunes, etc. et de sa future version papier (pour laquelle le formatage se fait totalement à part).

Quelques jours plus tard, votre livre est en vente ! 🙂

En espérant que ce résumé vous permettra de mieux comprendre les étapes de traitement de votre texte, nous vous remercions par avance de nous aider à éditer votre livre dans les meilleures conditions.


  • Facebook
  • Twitter
  • Google
  • Pinterest
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Blogger
  • Digg
  • Add to favorites
  • Email

Comments

comments

    5 Commentaires

  1. Bien sûr, tout cela est très clair, mais si la forme de courts paragraphes identiques est aussi importante que le fond, comment cela se fesse?

    Hivert Christian

    14 mai 2013

  2. Christian, nous ne touchons pas à la structure du texte en lui-même, le découpage des paragraphes (sauf erreur manifeste, dans le cas d’un dialogue par exemple) restant identique après notre notre phase préparatoire. Ne vous inquiétez pas, vos paragraphes existants seront bien respectés ! 🙂

    Hélène Jacob

    14 mai 2013

  3. Commentaire
    Hélène Jacob,

    Hélène Jacob,

    Merci, mais cependant, « Qu’est ce qu’il est têtu cet auteur », j’ai plein de dialogues qui selon moi font parti intégrante de mes paragraphes, et ils sont entre guillemets anglais, gasp, maais bon on peu toujours s’arranger, faut voir. 🙂 🙂 🙂

    Hivert Christian

    14 mai 2013

  4. Nous vous expliquerons ce qu’on peut faire ou ne pas faire, bien au-delà de nos propres goûts ou de notre volonté personnelle : il s’agit de faire en sorte que la version numérique sorte de conversion selon les standards en vigueur pour être parfaitement professionnelle, et que la lisibilité soit impeccable pour les lecteurs francophones, afin d’éviter qu’ils se détournent d’un livre pour une simple question de mise en forme.
    La même chose vaut d’ailleurs pour le papier, notamment pour des questions de crédibilité professionnelle et de conventions typographiques.
    Tout cela vous sera expliqué le moment venu, mais sachez que nous mettons tout en œuvre pour respecter les désirs des auteurs. 🙂

    Hélène Jacob

    14 mai 2013

  5. Hivert Christian,

    Christian, dans ce cas, il s’agit donc d’une autre question. 🙂

    La mise en page de nos livres est faite selon les règles d’usage appliquées par le monde éditorial. Les dialogues sont formatés à l’aide de tirets semi-cadratin et non entre guillemets, encore moins anglais. 🙂

    Nous avons mis à la disposition de nos auteurs un modèle Word qui présente la mise en page d’un texte « propre » et l’exemple d’un dialogue est justement visible en page 6.

    C’est, en théorie, sur ce format que nous devrions recevoir les manuscrits, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas… alors que ça nous ferait gagner un temps précieux mais je m’éloigne de votre question me semble-t-il.

    Je conseille souvent aux auteurs d’acheter l’un des livres présent au catalogue d’une maison d’édition avant de lui transmettre son manuscrit. Ca permet en premier lieu de se rendre compte du travail qui est effectué (on peut hélas avoir de mauvaises surprises pour le numérique…) et s’imprégner de sa ligne éditoriale.

    Gaël Rozaire

    14 mai 2013

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *