Sélectionner une page

Interview auteur : Ariane Fusain

16 Avr 2014 | Interviews auteurs | 0 commentaires

Aujourd’hui, au tour d’Ariane Fusain de se dévoiler… 🙂

Rappel du principe : 10 réponses au moins parmi une vingtaine de questions qui sont proposées à nos auteurs.

De quoi vous permettre de mieux connaître celle qui a imaginé l’univers de la trilogie Plus rien ne sera comme avant.

ariane3Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et à quand remonte cette passion ?

J’écris depuis l’adolescence sur tous supports : panneaux humoristiques à trimballer pendant les manifs à l’adolescence, portraits de quidams rencontrés dans la rue (ou ailleurs), textes bidons pour faire enrager mes profs de français si bien que lorsque je rendais des « vrais textes rédigés selon les règles en vigueur », on me soupçonnait de plagiat ! Et bon nombre d’essais qui se sont entassés dans mon bureau.
J’écrivais juste pour le plaisir jusqu’à ce que ma fille m’annonce qu’elle ne lisait plus ! Une nuit blanche a suivi, gros défi en vue à l’aube. Je dévoile tout ICI.


Vous écrivez le matin, le soir, la nuit ? Suivez-vous une organisation précise pour planifier vos séances d’écriture ?

Dans mon carnet, j’écris tout le temps, jour et nuit, au fil des idées. J’enregistre aussi certaines idées sur mon portable. Pour la rédaction, c’est plutôt la nuit, entre deux phases de sommeil.


Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Mon entourage au sens très large. Je vis dans un milieu artistique, ça stimule l’imaginaire, les sculptures étant un excellent support. Je détourne aussi tout ce qui m’entoure : les palpeuses de mon dernier roman sont nées après m’être demandé à quoi pouvaient bien servir les grosses boules quadrillées rouge et blanc qui s’alignaient sur la chaussée au péage de l’autoroute.


D’autres projets d’écriture en cours ? Si oui, pouvez-vous en parler ?

Le tome 3 de la trilogie « Plus rien ne sera comme avant… » qui sortira le 26 mai 2014. La participation au recueil de nouvelles EHJ, en cours d’écriture, et pour la suite, je suis tiraillée entre un polar ou une nouvelle fiction. Je ne sais pas encore lequel franchira la ligne d’arrivée le premier.


Que pensez-vous de l’édition numérique (avantages/inconvénients) ?

J’ai eu ma première tablette avant la parution de mon premier ebook, j’étais sceptique. Aujourd’hui, je trouve tout simplement génial de pouvoir emporter tous mes bouquins avec moi mais je me procure toujours un exemplaire papier de mes titres préférés.


Comment imaginez-vous l’avenir de l’édition (en France, en particulier) ?

Il en ira de l’édition papier comme du vinyle, on a eu du mal a accepter le changement. Le Français est un peu gaulois, paraît-il.


Vous êtes plutôt chien ou chat ? Vanille ou chocolat ? Thé ou café ?

Résolument chat, chocolat, thé.


Si vous écrivez sous pseudo, pourquoi et comment l’avez-vous choisi ?

Le pseudo est très subtil, il permet de mettre une distance entre la personne et l’écrivain. À partir de là, tous les commentaires sont constructifs, ils n’ont trait qu’au roman.
Le choix du pseudo s’est imposé de lui-même : Ariane pour le fil, Fusain pour l’art.


Pourquoi avoir choisi les Éditions HJ pour publier votre ouvrage ?

Je me suis auto-éditée sur Amazon pour commencer, mais j’ai très vite compris que sans une aide compétente, je n’irai pas bien loin. Je connaissais un des membres de cette maison d’édition via un forum privé, ainsi que le blog M.I.A. Après acceptation du premier tome, j’ai trouvé une équipe dynamique aux qualités humaines et professionnelles à revendre.


Un livre réussi, pour vous, qu’est-ce que c’est ?

Un livre que je ne peux lâcher que parce que les allumettes ne parviennent plus à maintenir mes paupières ouvertes, mais aussi un livre dans lequel je découvre de nouveaux aspects à chaque lecture, le genre : « ça y était pas, ça, l’autre fois ! »


Quelles phases émotionnelles avez-vous traversées au fil de la création de votre livre (écriture, envoi de manuscrit, signature de votre contrat, publication, etc.) ?

Non, c’est pas possible ! À l’attaque ! Chaudes journées. Commentaire réfrigérant. Reprises vertigineuses. Recherches frénétiques. Une route en lacets qui n’en finit pas… il est loin le sommet de l’Annapurna ! Soumission et attente interminable (les horloges ont dû s’arrêter, exprès). Eurêka. Oups… Vous dites ? C’est que le début…


Vous êtes plutôt voiture ou vélo ? Mer ou montagne ? Cinéma ou télévision ?

J’aime le vélo seulement si c’est plat ou en descente, l’ennui c’est qu’il faut forcément remonter à un moment donné ! La mer et la montagne sans la foule. Le cinéma pour les longs métrages et l’écran pour les séries, grande source d’inspiration.


Si c’était à refaire, est-ce que vous réécririez votre ou vos livres de la même façon ?

Si je réécrivais la trilogie aujourd’hui, elle serait différente. Il en va de l’écriture comme de la vie : on évolue avec le temps et il s’est écoulé trois ans depuis la première ligne.


Les lecteurs d’Ariane peuvent lui écrire à l’adresse suivante :
contact[at]arianefusain.fr

Nous vous invitons aussi à la suivre sur Facebook : voir sa page

Et pour finir, découvrez son site : arianefusain.fr

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follows

Abonnez-vous à notre newsletter

En rejoignant notre cercle de lecteurs, vous recevrez toutes nos news importantes et profiterez d'offres dédiées, de cadeaux surprise et d'informations réservées à nos abonnés.

Votre inscription est bien enregistrée, merci !

Shares
Share This