Sélectionner une page

Interview auteur : Valérie Hervy

8 Avr 2014 | Interviews auteurs | 2 commentaires

Valérie Hervy est notre auteur suivant à répondre à l’interview.

Rappel du principe : 10 réponses au moins parmi une vingtaine de questions qui sont proposées à nos auteurs.

De quoi vous permettre de mieux connaître celle qui a écrit Esquisses d’elles.

Valérie Hervy
Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire et à quand remonte cette passion ?

Ma passion de l’écriture remonte probablement à l’enfance. J’ai toujours aimé m’évader dans l’imaginaire, inventer des histoires. Pendant mes études, j’ai aussi rencontré des professeurs qui m’ont encouragée.


Vous écrivez le matin, le soir, la nuit ? Suivez-vous une organisation précise pour planifier vos séances d’écriture ?

Je n’ai pas de plage horaire précise. Par contre , je m’installe un temps d’écriture avec mes petits rituels. Mon bureau est près de la fenêtre, je peux regarder les arbres, le chat me surveille et vient ronronner à mes pieds.


Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Elles sont multiples. Ma sensibilité se nourrit de la vie qui palpite autour de moi. Je reste attentive aux autres, que ce soit les regards croisés dans la rue, l’actualité qui va si vite. Chaque jour est riche en événements.


D’autres projets d’écriture en cours ? Si oui, pouvez-vous en parler ?

Je travaille sur un roman, un road-movie à plusieurs personnages qui n’auraient jamais dû se croiser. Cette rencontre va les sortir de la solitude et les révéler à eux-mêmes.


Que pensez-vous de l’édition numérique (avantages/inconvénients) ?

L’édition numérique est encore trop peu développée en France. Je viens de faire l’acquisition d’un Kindle, bien pratique pour glisser dans mon sac. Je suis profondément attachée à la préservation des arbres et des forêts. Alors, je crois qu’il faut aussi penser écologie et abandonner le papier.


Comment imaginez-vous l’avenir de l’édition (en France, en particulier) ?

C’est une question difficile. Les lecteurs se font rares et les éditeurs restent frileux à donner leur chance aux nouveaux auteurs. La lecture reste déterminante pour l’apprentissage de la langue et offre des découvertes infinies. On doit la mettre en valeur.


Vous êtes plutôt chien ou chat ? Vanille ou chocolat ? Thé ou café ?

Chat avant tout, j’ai l’habitude de penser que je vis à côté de mon chat. Je lui reste dévouée, j’adore le voir dormir, vivre. J’aime bien son mystère, sa liberté, c’est toujours lui qui choisit.


Des auteurs de référence à citer qui influencent votre écriture ?

Plein, plein. Je reste une grande lectrice. Mes choix sont éclectiques : la poésie avec Rimbaud, Baudelaire. Les classiques, Maupassant, Flaubert, Victor Hugo, Zola. Plus proches : Camus, Kafka, Prévert, Le Clézio, Djan. Les femmes : Colette, Milena Agus. Les auteurs de romans policiers comme Vargas, Pouy, Benaquista et les autres. L’inventaire serait très long. Je pense que l’auteur doit s’effacer derrière son livre.


À travers vos livres, quel(s) message(s) souhaitez-vous véhiculer ?

Je souhaite avant tout raconter une histoire qui passionne. Et puis, j’espère inviter le lecteur à se poser des questions sur le monde qui nous entoure. Loin de moi l’idée de porter des jugements mais plutôt le souhait d’éveiller modestement les consciences.


En publiant un livre, quel est votre objectif principal ?

Avant tout, je voulais partager mes récits. Comme mes nouvelles sont différentes les unes des autres, les lecteurs réagissent selon leur sensibilité. Cela me plaît beaucoup. Le livre appartient aussi au lecteur, il apporte sa touche finale.


Posez-vous une question qui ne fait pas partie de cette liste et répondez-y.

J’aime beaucoup cette phrase de Colette qui peut éclairer d’une lumière particulière l’écriture d’Esquisses d’elles :
« Croyez-vous à me lire que je fais mon portrait ? Patience, c’est seulement mon modèle »
(La Naissance du jour).


Les lecteurs de Valérie peuvent lui écrire à l’adresse suivante :
valaire44[at]gmail.com

Nous vous invitons aussi à la suivre sur Facebook : voir la page Esquisses d’elles

Dans la même catégorie d’articles :

Commentaires Facebook

commentaires

2 Commentaires

  1. cyrille.marais

    Bonsoir Valérie,

    J’ai suivi sans souci le chemin chaleureux de ton interview. Quand on débute comme moi (ou presque), j’y trouve du sens et surtout de l’expérience qui booste.

    On se sens pousser pour faire la même chose, ou piloter pour accomplir le même travail, ça donne envie.

    Je termine incessamment sous peu un autre projet… Peut être aurons nous la chance d’échanger entre nous.

    A bientôt

    Sincères amitiés

    Cyrille

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse
  2. Hervy Valérie

    Bonjour Cyrille,

    Merci pour ce commentaire et merci aux Éditions Hélène Jacob de permettre aux auteurs de partager leurs expériences d’écriture.
    Je vous souhaite bonne chance pour votre projet.
    Vous avez raison de souligner que l’écriture est une passion mais aussi un travail qui nécessite un don de soi et du temps pour s’accomplir.
    A très bientôt à travers nos écrits,
    Cordialement,
    Valérie

      (Citer)  (Répondre)

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Follows

Abonnez-vous à notre newsletter

En rejoignant notre cercle de lecteurs, vous recevrez toutes nos news importantes et profiterez d'offres dédiées, de cadeaux surprise et d'informations réservées à nos abonnés.

Votre inscription est bien enregistrée, merci !

Shares
Share This